Prix Alvine-Bélisle

Fé verte

Le Prix vise à souligner l’excellence de la littérature jeunesse canadienne de langue française (0 à 17 ans), ainsi qu’à encourager, promouvoir et reconnaître la richesse de la littérature jeunesse d’ici. Originellement décerné par la Canadian Library Association (CLA) au meilleur livre publié au cours de l’année, ce prix est renommé le prix Alvine-Belisle, du nom d’une pionnière de la bibliothèque scolaire et de la littérature jeunesse au Canada.

Depuis 1974, l’Association pour l’avancement des sciences et des techniques de la documentation (ASTED) et aujourd’hui la Fédération des milieux documentaires (FMD) a pris la responsabilité du secteur français pour l’attribution de ce prix. Depuis 2016, le prix est remis lors du Congrès des professionnels et professionnelles de l’information.

En 2018, notre gagnant est Amélie Dumoulin avec Fé verte aux Éditions Québec Amérique.

Finalistes pour 2019

Le comité du prix Alvine-Bélisle de la Fédération des milieux documentaires (FMD) annonce les noms des cinq finalistes sélectionnés en vue de l’attribution prochaine du Prix Alvine-Bélisle 2019 au meilleur livre jeunesse de langue française publié au Canada au cours de l’année précédente.

Les finalistes sont :

  1. Anatole qui ne séchait jamais, de Stéphanie Boulay, illustrations d’Agathe Bray-Bourret, Fonfon

Récit original sur la tristesse d’un enfant qui ne sait pas la nommer. Le texte imaginé rend parfaitement la différence et offre un touchant modèle d’empathie.

  1. Fanny Cloutier ou l‘année où j’ai failli rater mon adolescence, de Stéphanie Lapointe, illustrations de Marianne Ferrer, Les malins

Ce magnifique livre objet est accessible et attrayant. Le personnage principal est absolument attachant et les émotions sont bien rendues.

  1. J’ai mal et pourtant, ça ne se voit pas… de Lucile de Pesloüan, illustrations de Geneviève Darling, Éditions de l’isatis

Sur un ton intimiste, l’auteur nous fait découvrir une diversité de mal-êtres souvent cachés. Il permet aux lecteurs de décloisonner les souffrances qu’ils peuvent vivre.

  1. Maman veut partir de Jonathan Bécotte, Leméac

La vie ordinaire secouée par des drames et magnifiée par la poésie. Livre poignant qui nous habite longtemps.

  1. Moi, c’est Tantale de André Marois, illustrations de Julien Castanié, Éditions de l’isatis

Livre engagé révélant l’exploitation qui se cache derrière le processus de fabrication des téléphones cellulaires. Les illustrations percutantes reflètent bien la violence de la réalité décrite.

Soumission des œuvres originales

Nous invitons les éditeurs à participer et à nous soumettre leurs œuvres pour la jeunesse en nous envoyant deux exemplaires de chaque titre paru l’année précédente .

Les critères de sélection sont les suivants:
-Le document doit avoir été publié pour la première fois (pas de rééditions ou de textes préalablement publiés sous une autre forme),
-Être une œuvre originale et s’adresser à un public enfant ou adolescent (0 à 17 ans)
-Le texte doit avoir été écrit en français (pas de traductions)
-L’auteur ou l’illustrateur doit être canadien
-Tout type de document est considéré (roman, bande dessinée, documentaire, album, livre avec CD, etc.)

Date limite pour la soumission: 31 mars 2019

Adresse :
Fédération des milieux documentaires. – Prix Alvine-Bélisle
2065 rue Parthenais, bureau 387
Montréal, QC H2K 3T1

Remise du prix:
Le prix sera remis lors du Congrès des professionnels et professionnelles de l’information qui aura lieu en octobre 2019.

Lauréats