Journée de formation FMD3S

Sous le thème Enrichir nos services

Le 31 mai 2024 de 8h à 17h – Centre hospitalier de l’Université de Montréal

Programme

8h00 – 8h30      Inscriptions     

8h30 – 8h45      Mots de bienvenue et déroulement    

8h45 – 9h45      La Boussole grise : répertoire de sources de littérature grise

Conférencières : Josée Berthelette et Véronic Fortin

En 2021, nous avons entamé une réflexion visant à améliorer et faciliter le processus de recherche de littérature grise. La Boussole grise est née du besoin d’à la fois mieux répondre aux demandes de nos usagers ainsi qu’à éviter la duplication des efforts de recherches de littérature grise de la part de l’équipe des services documentaires.

Elle consiste en un répertoire en ligne de sites Web aussi utiles dans le cadre d’une recherche documentaire ou d’une veille scientifique dans le domaine de la santé.

Nous vous présenterons les démarches qui ont permis de sélectionner l’outil “Tagpacker” ainsi que nos travaux de tests-utilisateurs (UX), nos critères d’inclusions/exclusions ainsi que nos règles de catalogage.

Dans sa version actuelle, la Boussole grise permet une navigation rapide par types de sources, d’organisations, de thématiques ou de documents, ce qui permet de mettre en relief les sources incontournables.

Elle vient répondre au besoin souvent chronophage et répété d’obtenir les sources essentielles en santé publique permettant de répondre aux nombreux mandats de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

Josée Berthelette est Technicienne en documentation à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).  Détentrice d’un diplôme d’étude collégiale en technique de la documentation en 1984. Spécialisation en recherche de littérature grise et veille scientifique dans le domaine de la santé.  Également membre de la Communauté de pratique de veille en santé et services sociaux du Québec.

Véronic Fortin est Bibliothécaire et coordonnatrice de l’équipe des services documentaires à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Elle détient une maîtrise en sciences de l’information de l’Université de Montréal depuis 2011 ainsi qu’une maîtrise en virologie et immunologie obtenue en 2000. Elle a aussi œuvré dans le domaine de la santé et des services sociaux pendant plusieurs années, ainsi que pharmaceutique. Elle est membre de la Communauté de pratique de veille en santé et services sociaux du Québec depuis plusieurs années.

9h45 – 10h15   Pause  

10h15 – 11h00 5 arguments pour une collaboration entre les spécialistes de l’information et les communicateurs

Conférencières : Maryse Gagnon et Maura Tomi

Promouvoir encore et toujours nos ressources et nos services, un impératif auquel font face tous les professionnels de l’information. Nous sommes soumis aux diktats de faire connaître nos offres de services auprès des usagers, par différentes actions que nous souhaitons efficaces. Mais quoi de mieux pour augmenter son impact que de s’allier des communicateurs ?

C’est ce que l’équipe du centre de documentation de l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) a fait en entretenant une collaboration avec l’équipe des communications. L’équipe documentaire bénéficie ainsi de leur expertise et de leur savoir-faire pour faire rayonner ses services.

La promotion des services documentaires passe par diverses actions, mais plus largement, par le déploiement des stratégies de communication. Il sera question de l’évolution de la collaboration entre les deux services et de la stratégie que nous avons peaufinée ces dernières années tant dans des actions de communication en continu que pour la promotion ponctuelle de projets.

Maryse Gagnon cumule plus de 20 ans d’expérience dans le domaine de la bibliothéconomie. C’est durant son baccalauréat et sa maîtrise en littérature à l’Université du Québec à Montréal qu’elle se découvre un intérêt pour la recherche documentaire et ses méthodes. Elle poursuit ses études en bibliothéconomie et sciences de l’information à l’Université de Montréal. Depuis 16 ans, elle occupe le poste de conseillère en veille et en information scientifique à l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) où elle a développé une veille spécialisée en santé et sécurité du travail tout en assurant le fonctionnement du centre de documentation.

Maura Tomi compte plus de 25 ans d’expérience dans le journalisme et les communications externes et internes. Après avoir pratiqué le journalisme, Maura se dirige vers la communication d’entreprise, interne et externe. Dans un environnement où les priorités sont multiples et le changement rapide, elle s’efforce de fournir la bonne information, au bon moment, pour aider ses collègues à accomplir leur travail efficacement. Sa passion pour l’écriture l’a amenée à compléter un baccalauréat en journalisme et en sciences de la communication à l’Université Bucarest et une maîtrise en sciences de la communication à l’Université de Montréal. Depuis 17 ans, elle occupe le poste de conseillère en communications à l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST). Au fil des ans, Maura a peaufiné son expertise en rédaction, production de contenus à caractère informatif, organisation et gestion d’événements, création de plans de communication stratégique ou ponctuels.

11h00 – 11h45      L’analyse bibliométrique partie intégrante de la recherche systématique ou de l’examen de la portée

Conférencière : Daniela Ziegler

Les recherches documentaires complexes en soutien à la revue systématique ou à l’examen de la portée représentent un service bien établi au sein des bibliothèques de la santé et l’intégration de l’analyse bibliométrique peut être un complément apprécié par les usagèr.e.s.

Il est reconnu que les analyses bibliométriques peuvent être incorporées dans les revues systématiques en suivant des méthodologies précises. Les bibliothécaires pourraient soutenir les chercheur.e.s dans l’analyse des données bibliométriques afin d’identifier les tendances, de savoir s’il y a un intérêt pour leur sujet de recherche, de connaître les experts et les réseaux de collaborations ou encore pour détecter et éliminer les biais de recherche.

Cette présentation fera une proposition pour compléter l’offre de service sur les synthèses des connaissances au CHUM.

Daniela Ziegler (M.S.I.) travaille depuis avril 2012 en tant que bibliothécaire à la bibliothèque du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM).  Elle a toujours été intéressée par les bibliothèques ou les centres de documentation du secteur de la santé où elle travaille depuis 2003. À la bibliothèque du CHUM, elle a parmi ses principales responsabilités les recherches documentaires, systématiques, stratégiques et bibliométriques ainsi que les veilles informationnelles et bibliométriques. Elle s’intéresse également aux technologies de l’intelligence artificielle et à l’utilisation de celles-ci au repérage d’information fiable.

11h45 – 12h00      Pause      

12h00 – 13h15      Dîner

13h15 – 13h45      Mise en commun          

13h45 – 14h00      Pause       

14h00 – 15h00      Les revues de littérature systématiques : quoi de neuf ?

Conférencières; Quan Nha Hong et Vera Granikov

De nos jours, les revues de la littérature représentent une grande part des écrits scientifiques publiés et consultés par la communauté scientifique et non scientifique pour informer la prise de décision. Les dernières années ont été marquées par un développement considérable des méthodes de synthèse et une multiplication des types et d’approches de revue. Cet atelier portera sur les dernières nouveautés et tendances en matière de revues telles que les revues vivantes, rapides et étude dans le cadre d’une revue.


Quan Nha Hong est professeure adjointe à l’École de réadaptation de l’Université de Montréal, chercheuse au Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation du Montréal métropolitain (CRIR) – Institut universitaire sur la réadaptation en déficience physique de Montréal (IURDPM) et chercheuse-boursière junior 1 du Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS). Elle est ergothérapeute avec des formations en recherche en sciences cliniques (M.Sc., Université de Sherbrooke), en évaluation des technologies de la santé (M.Sc., Université de Montréal), et en soins de première ligne (Ph.D., Université McGill). Elle a aussi complété un stage postdoctoral au Evidence for Policy and Practice Information and Co-ordinating Centre (EPPI-Centre) de l’University College London (UCL) et à l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS). Quan Nha s’intéresse particulièrement aux méthodes de recherche, dont les revues de littérature systématiques et les méthodes mixtes, ainsi qu’au transfert de connaissances pour favoriser la prise de décision informée par les données probantes. 

Vera Granikov est chercheuse postdoctorale à la Chaire de recherche du Canada sur le partenariat avec les patients et les communautés au Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal. Elle est titulaire d’un doctorat en sciences de l’information de l’Université McGill. Dans sa thèse, elle a examiné les facteurs et les retombées de la veille collaborative qui permet aux membres d’une communauté ou d’une organisation de collaborer pour surveiller, analyser et partager de nouvelles informations. Elle possède 15 ans d’expérience en recherche sur l’information en santé et la recherche axée sur le patient. Dans le cadre de sa recherche postdoctorale, elle étudie comment renforcer les capacités en matière de littératie en santé en apprenant ensemble et en partenariat avec les communautés. Elle est financée par les Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC). En tant que chercheuse, spécialiste en information et citoyenne engagée, Vera vise à contribuer à une société apprenante en favorisant la littératie en santé par la collaboration et l’engagement.

15h00 – 15h30      Pause réseautage      

15h30 – 16h30      Bien-être à la page : les initiatives bibliothérapeutiques dans nos établissements

Conférencières : Zorica Djordjevic, Alix Pincivy, et Mylène Lalonde

Différentes initiatives bibliothérapeutiques mises en place au CHU de Québec-Université Laval et au CHU Sainte-Justine vont vous être présentées. Ces initiatives touchent autant le service offert aux patients et leurs proches qu’au personnel des hôpitaux. 


Zorica Djordjevic est bibliothécaire au CHU de Québec-Université Laval. Outre son baccalauréat en bibliothéconomie de l’Université de Belgrade, elle est détentrice d’une maîtrise en administration de l’Université Laval. Elle est particulièrement intéressée par la participation des utilisateurs actuels et potentiels dans le développement des services des bibliothèques.

Après avoir obtenu son diplôme de maîtrise en bibliothéconomie de l’EBSI en 2019, Alix Pincivy est entrée en poste comme bibliothécaire médicale à l’hôpital pédiatrique Sainte-Justine. Dans cet emploi elle a l’opportunité de développer des projets aussi bien du côté recherche (gestion des données de recherche, revues systématiques, recherches, veilles) que du côté patients (club de lecture en grossesses à risque dans le cadre d’un projet plus vaste sur la santé mentale des femmes enceintes, marathon de lecture en néonatalogie, affiches bibliothérapeutiques pour les cliniques).

Mylène Lalonde est technicienne en documentation et étudiante à la maîtrise en sciences de l’information. Elle a participé au développement du projet-pilote d’affiches « Des lectures qui font du bien » dans le cadre de son stage de fin d’études au CHU Ste-Justine.

16h30 – 16h35      Mot de la fin